•  
CLINIQUE VETERINAIRE
BELLEVUE

27 boulevard Jean Rey
30133 Les angles
04 90 15 20 20
HORAIRES D'OUVERTURE
Du lundi au vendredi :
8h à 19h
Samedi :
8h à 17h

Consultations sur RDV

HYPERTHYROIDIE DU CHAT

REDACTRICE DR CAILLOUX-MICHELON


DEFINITION


L’hyperthyroïdie est la principale maladie hormonale du chat âgé. Elle est caractérisée par une augmentation excessive de la concentration d’hormones thyroïdiennes dans le sang.


COMMENT S’EXPRIME L’HYPERTHYROIDIE ?


Les symptômes fréquents :

  • Amaigrissement
  • Polyphagie : l’animal mange beaucoup.
  • Polyuro-polydipsie (PuPd) : l’animal boit plus et urine plus.
  • Troubles digestifs : vomissements, parfois selles molles nauséabonde…


Les symptômes inconstants :

  • Intolérance à la chaleur : changement du lieu de couchage…
  • Modification du comportement de toilettage : plus (poils arrachés) ou moins (poils ternes)
  • Agressivité
  • Phases d’hyperventilation : l’animal se met à respirer rapidement.


QUELLES SONT LES COMPLICATIONS DE L’HYPERTHYROIDIE ?


  • Ces complications sont parfois la seule expression clinique de la maladie.
  • Hypertension artérielle : complication fréquente réversible avec le traitement.
  • Complications cardiaques : en partie ou totalement réversibles avec le traitement. A     explorer avant d’envisager une anesthésie générale.
  • Complications rénales : une insuffisance rénale pré-existante contre-indiquerait     l’utilisation du traitement qui provoquerait alors une aggravation de cette pathologie.


COMMENT  DEPISTER L’HYPERTHYROIDIE ?


L’examen clinique :
  • Goitre : hypertrophie uni ou bilatérale de la glande thyroïde.
  • Signes cardio-vasculaires

Les examens sanguins :
  • Elévation des enzymes hépatiques
  • Dosage de la thyroxinémie basale totale (T4 totale) : il existe des fluctuations de la thyroxinémie au cours de la journée ainsi que lors de maladies non-thyroïdiennes concomitantes, ce test présente donc des risques de faux négatifs . Plusieurs dosages peuvent alors être nécessaires.

La scintigraphie thyroïdienne : permet de dénombrer et de localiser les nodules thyroïdiens et les possibles métastases. Cet examen est indispensable avant tout traitement curatif définitif comme le traitement chirurgical ou la radiothérapie.


COMMENT TRAITER ET ASSURER LE SUIVI DE L’HYPERTHYROIDIE ?


Le traitement débute systématiquement par un traitement médical car ce dernier est réversible. Cela permet d’établir le bénéfice du traitement par rapport à l’état initial.
 
En effet le traitement peut être abandonné dans 2 cas : l’existence du maladie concomitante (cancer, insuffisance organique) qui était mieux tolérée avec l’effet stimulant des hormones thyroïdiennes et l’augmentation des paramètres rénaux qui peut accompagner la diminution de la concentration en hormones thyroïdiennes dans le sang.
 
Au bout d’un mois de traitement on peut alors opter pour 2 solutions : le traitement médical à vie ou un traitement définitif :
  • Traitement médical : Idéalement le traitement consiste en deux prises quotidienne. Il peut être envisagé de donner une prise unique.
  • Traitement chirurgical : indiqué lors d’atteinte unilatérale. S’il est pratiqué lors d’atteinte bilatérale, il existe un risque important d’hypothyroïdie et d’hypoparathyroïdie secondaire.
  • Radiothérapie médicale ou iodothérapie : c’est le traitement de choix de l’hyperthyroïdie. Il permet d’obtenir une guérison complète dans plus de 95% des cas en une séance. Ce traitement ne se pratique qu’à l’Ecole Vétérinaire de Maison-Alfort et nécessite une hospitalisation de 10 à 15 jours.
Remarque : Un nouveau traitement existe sous forme d’aliment qui permet de réduire le taux d’hormones thyroïdienne grâce à un apport très réduit en iode. Ce traitement peut être envisagé lorsque la prise de comprimé s’avère difficile voire impossible.
 

Suivi du traitement médical :

Un suivi des paramètres rénaux et un dosage des hormones thyroïdiennes sont à effectuer 4 semaines après l’initialisation du traitement. La dose de FélimazoleND sera ajustée si nécessaire. Ensuite des contrôles trimestriels sont préconisés.